Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

lemoulindesainte-rose.overblog.com

Création d'une pisciculture d'étangs à vocation touristique et de loisir

Publié le par Geoffroy

Nous sommes intervenus à plusieurs reprises auprès du Maire actuel, parfois en présence de son premier adjoint et du conseiller responsable voirie ainsi que lors de la réunion du conseil municipal du 10 septembre 2020 afin de souligner les engagements pris par les conseils municipaux de 2007 à 2020 au sujet du changement de destination du site de Sainte Rose passant d’un lieu de franchissement de la rivière L’Arrats dans le tracé actuel de la voie communale n°3 à un lieu de développement d’un écosystème industriel.

Lors de ces interventions, nous avons pu constater et confirmer :

  • l’absence totale de connaissances du site de Sainte Rose et de son implantation. Lors de votre campagne électorale, vous n’avez pas su trouver Sainte Rose pour distribuer vos tracts ; aujourd’hui encore le magazine municipal ne nous a pas été distribué et pire encore la diffusion des alertes intempéries (notamment crue) mis en place par les anciens conseils municipaux n’est plus assurée. De plus, il apparait que les trois personnes citées précédemment en étaient restées à l’état du pont tel qu’il était en 2007 puisqu’il suffisait "de jeter une tôle sur le trou laissé par l’effondrement d’une voute !"
  • La méconnaissance des limites administratives de la commune qui pour tout le conseil s’arrêtaient au niveau du pont écroulé et retiré (démoli) par la Mairie en 2011.
  • L’absence de notion des implications de la réouverture de la VC3 avec la nécessité de restaurer et de renforcer les trois ponts en enfilade encore érigés appartenant à la commune et au moulin ainsi que le renforcement de ce dernier.
  • L’absence de notions de classification et de valeur de construction d’un pont. Le conseiller désigné responsable voirie confond les normes de classification et de réalisation des ponts avec une classification aux monuments historiques. Il annonce ainsi la réalisation d’un pont pour 20000€.
  • Le dénie du Maire et de son premier adjoint, pourtant tous deux conseillers lors du dernier mandat, d’attester des décisions prises par les conseils municipaux précédents et de présenter de façon pragmatique et honnête l’entièreté des faits, des éléments, des circonstances et des détails, qui entourent cette affaire. Une réunion de trois heures tenue le 1er août 2020 et précédant la réunion du conseil municipal du 10 septembre 2020 avait permis de rappeler ces points à ces deux personnes en présence du conseiller responsable. L’omission volontaire par le Maire devant le conseil municipal le 10 septembre 2020 dénote de la duplicité de ce dernier et/ou de la résolution de l’ensemble du conseil municipal de nier les décisions prises par leur prédécesseur.
  •  L’absence de compréhension des enjeux de la construction d’une voie de circulation menant à un point de franchissement unique limitrophe de deux départements et de quatre communes.

Pour ce dernier point, un franchissement unique de l'Arrats permet de réduire les coûts (construction et entretien d'1 pont au lieu de 4, et de partager le financement à plusieurs. Mais, hélas personne ne veut participer aux cotés de la commune de Miradoux. cela montre également l'absence d'intérêt économique de ce franchissement.

Avant que le pont ne s'écroule et ne soit démoli par la mairie.

A suivre...

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

Rétrospective:

En 2012, nous créons une SCI nommée « le moulin de Sainte Rose » avec achat d’une propriété au bord de l’Arratz. Le projet économique plurisectoriel et environnemental sera réalisé sur 15 ans et représente un investissement de plus d’un million d’euro. Toutefois, ce projet n’est réalisable que si la voie communale traversant la propriété n’est plus ouverte à la circulation. En effet, depuis 2007 l’un des quatre ponts se trouvant sur la propriété et permettant à cette voie de franchir la rivière est écroulé. Le peu d’intérêt économique et social est insuffisant à lever les fonds nécessaires à sa reconstruction auprès du département et des communes limitrophes ainsi que du conseil régional.

En 2011, la mairie, cherchant à redynamiser la commune, trouve l’opportunité de redonner vie au site de Sainte Rose en permettant l’implantation de notre projet. Pour prouver son engagement, la mairie démolit le reste du pont et retire le matériau ; faisant passer le site d’un lieu de franchissement à une zone éco-industrielle (Cf. comptes rendus des conseils municipaux de 2007 à aujourd’hui).

Depuis le mois de mai 2020, le nouveau conseil municipal ne tient aucun compte des engagements pris et présente une situation volontairement erronée afin de satisfaire des intérêts politiques et partisans ; la finalité étant de reconstruire un pont sur le lieu-dit. Nous subissons également de forte pression du Maire actuel, de son premier adjoint et d’un conseiller qui a tout intérêt à faire construire un pont au frais de la commune et qui se trouve être le responsable voirie.

Ce nouveau conseil municipal, resté sur la situation de 2007, ne connait ni les limites administratives de sa commune, ni les enjeux financiers de la réouverture de la voie. Après avoir mandaté une entreprise de génie civil pour établir des devis d'études sur cette voie, le conseil municipal fait paraitre un devis de reconstruction d'un pont par une autre société sans tenir compte des tests et renforcements nécessaires sur les trois autres ouvrages. Le devis établi par la mairie est de 119 000€ alors qu'il faudrait de 300 000 à 450 000€ pour, en plus, assurer la sécurité des autres ouvrages. Sans ce financement la réouverture de la voie reviendrait à une mise en danger de la vie d'autrui. De plus, ce financement est augmenté par le rachat du pont et de la parcelle en eau dont nous sommes propriétaires.

A suivre

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

Depuis le mois de juin 2020, un nouveau conseil municipal est en place. Après avoir effectué une campagne de moralité douteuse, le nouveau maire et son premier adjoint, qui faisaient tous deux parti de l'ancien conseil municipal, ont décidé de rouvrir la route traversant la propriété. Bien qu' ayant fait partie de l'ancien conseil municipal, ces derniers ne tiennent pas compte des engagement pris par la commune, du changement de destination du site et du projet, pourtant économiquement et socialement intéressant pour la commune. 

L'achat de la propriété ne s'est fait que sur proposition de la mairie de Miradoux en 2011 de fermer définitivement la circulation automobile sur la voie communale n°3 en ne reconstruisant pas le pont écroulé en 2007. La suite était de nous rétrocéder cette voie qui n'avait plus d'intérêt économique et que la commune ne pouvait plus entretenir.

Notre projet n'est réalisable que dans ces conditions

 

à suivre...

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

Comme chaque année, nos agriculteurs participent au décorations de Noël.

Un peu en retard pour le Noël 2020 ! Qu'à cela ne tienne, ça tiendra jusqu'à Noël 2021.

Au passage, nous apprécions l'effort des industriels qui, aujourd'hui, leur vendent des plastiques colorés afin de mieux s'intégrer dans le décor.

N'hésitez pas à contrôler qu'aucun plastique vert n'ai été oublié.

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

Un des embâcles au niveau des vannes.

On attendra que les sols soient moins détrempés pour intervenir car nous aurons besoin de Ruben pour sortir les troncs.

Le contrôle s'effectue en présence du chat-chien : Odin.

 

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

On a dépassé le niveau atteint en 2014. Photos prises à 8h00.

 

La fosse de la piscine se remplit.

Les champs sont des lacs. Photos prise à 11h00.

Nous ne pouvons pas passer de l'autre coté sans cuissardes.

A 14h00, la décrue s'amorce lentement.

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

Quelques photos de la seconde montée des eaux de décembre.

L'eau atteint un niveau acceptable sans nous alarmer.

Vigicrue, site internet sur lequel nous suivons les évolutions de la montée de eaux en amont, montre que le niveau de la crue de référence de 2014 est atteint à Mauvezin (40 km de cours d'eau en amont) à 9h00. L'heure estimée d'arrivée de cette "vague" est dans une vingtaine d'heures soit vers 5h00 le lendemain (30/12/2020).

 

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

Les pluies ont permis de tester l'étanchéité de la toiture sous  les panneaux photovoltaïques.

Il ne restera plus qu'à refaire le plafond.

 

Voir les commentaires

Publié le par Geoffroy

Une fin de semaine sous surveillance pour l'Arrats.

Il est sorti de son lit en certains endroits, mais pas au niveau du moulin.

En revanche, il y a de l'embâcle au niveau des vannes du barrage.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>